Business

Un film sur les Segpa co-produit par Cyril Hanouna suscite la colère dans le monde enseignant



Un syndicat enseignant ainsi qu’un député ont dénoncé jeudi la « stigmatisation » des élèves en difficulté après la sortie d’une première bande-annonce.Un film prévu pour avril, mais qui divise avant même sa sortie. Le président de la commission « éducation » à l’Assemblée ainsi qu’un syndicat enseignant ont déclaré jeudi redouter « une stigmatisation crasse et affligeante » et un « mépris de classe » à l’occasion de la sortie d’un film co-produit par Cyril Hanouna, portant sur les élèves de Segpa (Sections d’enseignement général et professionnel adapté), des classes réduites d’élèves présentant des difficultés scolaires au collège.Alors qu’une première bande-annonce de deux minutes a été diffusée le 2 janvier, notamment via le compte Twitter de l’animateur-producteur, le député Bruno Studer s’est déclaré « consterné par les premières images du film Les Segpa ».
« L’humour, s’il ne consiste qu’à réciter un point de vue stigmatisant voire un point de vue socialement raciste, n’est que vulgarité. Il n’y a aucune subjectivité au mauvais goût: ce sont des choses qui s’analysent », a ajouté dans un communiqué le député qui préside la commission de l’Education et des Affaires culturelles de l’Assemblée. »Stigmatisation des élèves les plus fragiles » »Il est lamentable de contribuer à la stigmatisation de nos élèves les plus fragiles et de leur famille en véhiculant des stéréotypes dévalorisants », a critiqué de son coté, le syndicat enseignant, SE-Unsa. « Les élèves de Segpa (ici joués par de jeunes adultes) sont représentés comme imbéciles, vulgaires et hostiles à toute forme d’apprentissage ».La bande-annonce du long-métrage inspiré d’une websérie à succès a dès lors provoqué un début de polémique dans le monde enseignant. Rachid Zerrouki, enseignant en Segpa et auteur d’un livre sur le sujet, Les Incasables, a notamment fustigé sur Twitter un film faisant passer les élèves concernés pour des « abrutis, martyrisant ainsi une confiance en eux déjà bien délabrée ». »Nos élèves de Segpa sont marqués par ces mauvaises blagues et ces caricatures à répétition. Chacune est une simple blessure à l’ego mais leur amoncellement quotidien est un supplice aux séquelles psychologiques impérissables », a-t-il tweeté en découvrant la bande-annonce.

2022-01-07 20:38:11

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page