Tech

Tendances tech 2022 : une année faste pour l’open source et le cloud


2021 s’achève, l’heure est venue pour la rédaction de ZDNet de passer en revue les technologiques qui marqueront l’année 2022. Débutons par un examen des logiciels open source et du cloud. Nous poursuivrons dans les prochains jours avec une revue de la blockchain, de l’IA et des graphes de connaissance (knowledge graph).Les logiciels open source ont le vent en poupe depuis fort longtemps. Une tendance qui ne faiblira pas en 2022. Selon le Hype Cycle for Open-Source Software (OSS) 2021 de Gartner : « D’ici 2025, plus de 70 % des entreprises augmenteront leurs dépenses informatiques en matière de logiciels libres, par rapport à leurs dépenses informatiques actuelles. De plus, d’ici 2025, le logiciel en tant que service (SaaS) deviendra le modèle de consommation préféré pour les logiciels libres en raison de sa capacité à offrir une plus grande simplicité opérationnelle, une meilleure sécurité et une plus grande évolutivité ».Les prédictions de Gartner concernant l’open source au sens large sont encore plus audacieuses lorsqu’il s’agit de l’open source dans le monde des bases de données et de la gestion des données. Dès 2019, Gartner a prédit que l’avenir des bases de données se trouve dans le cloud. Mais l’avenir des bases de données devrait également s’écrire en open source.Des logiciels de plus en plus demandé pour les applications internesD’ici 2022, prédit Gartner, plus de 70% des nouvelles applications internes seront développées sur une base de données open source, et 50% des instances de bases de données relationnelles propriétaires existantes auront été converties ou seront en cours de conversion.
Gartner donne une explication de ce regain d’attention. Selon le cabinet d’analystes, la source du succès de l’open source tient dans le lien entre les logiciels open source et le cloud via les offres SaaS. Les logiciels libres peuvent mobiliser des personnes au-delà des frontières d’une seule organisation pour contribuer à la création de logiciels de haute qualité. Et ils peuvent s’imposer en gagnant le cœur et l’esprit des développeurs. Ces faits sont désormais largement reconnus.Pour de nombreuses organisations, les bases de données et les systèmes de gestion des données deviennent en quelque sorte des produits de base qu’il vaut mieux exploiter dans le cloud, où la résilience et l’élasticité sont le travail de quelqu’un d’autre. Ainsi, les organisations peuvent se concentrer sur leur mission principale, qui est d’utiliser les données pour apporter de la valeur.Un succès chiffréEn janvier 2021, les bases de données des logiciels open source ont dépassé leurs rivales propriétaires sur db-engines.com, le site Web qui suit les métriques des bases de données.En outre, le score des bases de données et des systèmes de gestion des données parmi les projets de logiciels open source à la croissance la plus rapide constitue un autre indice. L’indice ROSS (Runa OSS) est un indice créé et maintenu par Runa Capital, un fond qui soutient les startup dans les secteurs du SaaS B2B et des industries réglementées.En 2021, environ 35 % des projets OSS inclus dans l’indice ROSS étaient des bases de données et des systèmes de gestion de données, notamment Appwrite, Prisma et SeMI Technologies. Un pourcentage qui montre une claire sur représentation.Des financements en hausse constanteUne autre preuve de la prévalence des logiciels libres et du cloud est le montant du financement reçu par les entreprises qui utilisent cette combinaison en 2021. En 2021, Databricks, le mastodonte du logiciel libre, a levé un tour de table de série G d’un milliard de dollars en février et un tour de table de série H de 1,6 milliard de dollars en août, ce qui porte sa valorisation à 38 milliards de dollars. Confluent, un autre géant du logiciel libre, a déposé une demande d’introduction en bourse.L’année 2021 a également vu naître quelques autres licornes dans le monde de l’open source. Le spécialiste de base de données graph Neo4j a levé un tour de financement de série F de 325 millions de dollars, le plus important de l’histoire des bases de données, portant sa valorisation à plus de 2 milliards de dollars. Apollo GraphQL a levé 130 millions de dollars en série D pour une valorisation de 1,5 milliard de dollars. Yugabyte a levé 188 millions de dollars en série C pour une valorisation de 1,3 milliard de dollars. Et CockroachDB a également levé plusieurs tours de table, le dernier étant une série F de 278 millions de dollars pour une valorisation de 5 milliards de dollars. Et tout cela sans compter toutes les licornes OSS en devenir, d’OctoML et Edge Impulse à Superconductive et Startree. Comme l’a récemment déclaré Luis Ceze, PDG et fondateur d’OctoML, à ZDNet, beaucoup de capitaux circulent et sont investis dans des éditeurs de logiciels open source. Une tendance appelée à se poursuivre en 2022.Source : ZDNet.com

2021-12-28 07:00:00

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page