Economie

Sénégal : inauguration du Train express régional, un projet phare du plan Sénégal émergent soutenu par la Banque africaine de développement | Banque africaine de développement


Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a présidé, lundi 27 décembre, la cérémonie d’inauguration du Train Express Régional (TER). La cérémonie a eu pour cadre, la ville de Diamniadio qui polarise un nouveau pôle urbain. Cette inauguration marque l’aboutissement d’un des plus grands projets de la première phase du Plan Sénégal émergent dont la Banque africaine de développement est un partenaire majeur. La contribution de la Banque dans ce projet est estimée à 120 milliards de francs CFA.

Devant un parterre de personnalités politiques et publiques, de membres de la société civile, de représentants diplomatiques, de partenaires techniques et financiers, le chef de l’État sénégalais s’est félicité de la mise en circulation du Train Express Régional, qui constitue « une révolution dans le développement du secteur des transports publics et urbains. Le Sénégal ouvre une nouvelle ère de son histoire ferroviaire moderne, avec le démarrage de l’exploitation commerciale du TER, cinq ans après le lancement de ses travaux ». Le président Sall a notamment souligné l’un des défis de ce projet phare du Sénégal dont l’objectif est de « contribuer à la restructuration du système de transport urbain pour promouvoir le développement économique, le réaménagement et le rééquilibrage de l’espace urbain dans la capitale sénégalaise. »
La première phase du Train Express Régional est cofinancée par la Banque africaine développement, la Banque islamique de développement, l’Agence française de développement, le Trésor français et l’État du Sénégal, d’un coût global de 780 milliards de FCFA. Elle vise à améliorer les conditions de mobilité dans l’agglomération de Dakar. Le projet ambitionne aussi de prendre en compte les besoins de desserte induits par le nouvel aéroport international Blaise Diagne, l’animation du pôle urbain de Diamniadio, et l’implantation des zones industrielles, en renforçant leur attractivité.
La contribution de la Banque africaine de développement vient s’ajouter à la longue liste des opérations financées par la Banque au profit du Sénégal.
Mme Yacine Fal, vice-présidente par intérim de la Banque, chargée du Développement régional, de l’intégration et des prestations de services, a déclaré : « La Banque africaine de développement est un partenaire clé du Sénégal et je réitère tout son soutien au Plan Sénégal émergent car il est en parfaite cohérence avec les grandes priorités High5 auxquelles s’attache la Banque, pour le développement de l’Afrique. Je me réjouis de souligner que le Groupe de la Banque africaine de développement a contribué à plus de 685 milliards de FCFA au financement de la première phase du Plan Sénégal Emergent. Notre présence à cette cérémonie constitue donc la démonstration de l’engagement inébranlable de la Banque à accompagner les efforts de développement entrepris par votre gouvernement, notamment la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent dans lequel s’inscrit ce projet ».

Mme Fal a réitéré l’engagement total de la Banque à soutenir le plan d’action prioritaires de la phase II du Plan Sénégal émergent et particulièrement la phase 2 du projet Train Express Régional dès 2022. Elle a expliqué que Le Groupe de la Banque africaine de développement compte jouer un rôle majeur pour le financement de la deuxième phase du Plan Sénégal émergent. Selon la vice-présidente, c’est dans cette perspective que le Groupe de la Banque africaine de développement a approuvé, le 17 décembre 2021, l’octroi d’un financement de 162 millions d’euros au Sénégal pour la mise en œuvre de la phase I du Programme de désenclavement des zones agricoles et minières du nord du pays. Elle a ajouté : « La stratégie d’intervention de la Banque pour la période 2022-2025 sera axée sur le renforcement des infrastructures pour soutenir la compétitivité et l’intégration régionale ; et l’expansion de la croissance économique par la transformation agricole et le développement industriel. A cet effet, la Banque africaine de développement entend mobiliser au profit du Sénégal, une enveloppe de financement de l’ordre de 787,148 milliards de francs CFA sur ce prochain cycle de cinq ans. »
De 1972, début des opérations de la Banque africaine de développement au Sénégal, à ce jour, le Conseil d’administration de la Banque a approuvé environ 116 opérations en faveur du Sénégal pour un montant cumulé de plus de 1 675 milliards de FCFA.


The African Development Bank
2021-12-28 20:45:30

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page