Tech

Quand la collaboration entre IT et business rime avec succès


Au cours des deux dernières années, les entreprises de tous types et de toutes tailles se sont fortement appuyées sur leurs équipes informatiques, non seulement pour les aider à surmonter les difficultés liées à la pandémie de Covid, mais aussi pour leur donner l’espoir d’un avenir meilleur.

Des choses merveilleuses arrivent aux entreprises qui savent apprécier la puissance de l’informatique. C’est ce que montre un rapport publié par PwC, qui met en évidence des corrélations positives lorsque les professionnels de l’informatique et des affaires travaillent ensemble.

« Une vision commune avec [le] monde des affaires »

L’enquête de PwC, basée sur les réponses de 1 040 chefs d’entreprise et 210 responsables informatiques, révèle que les « leaders informatiques » sont plus susceptibles d’investir dans les technologies du cloud, notamment les applications d’entreprise, l’infrastructure et les plateformes de développement. Ces leaders du numérique représentent environ un cinquième de tous les cadres techniques interrogés. PwC les définit comme des leaders qui ont « une vision commune avec leurs pairs du monde des affaires ».

« Les leaders informatiques ont également investi de manière significative dans l’automatisation des processus, en mettant des outils entre les mains des employés afin qu’ils accomplissent leurs tâches plus rapidement, ce qui leur laisse plus de temps à consacrer au travail axé sur la valeur et la connaissance », rapporte Jenny Koehler, associée chez PwC et coautrice du rapport.

« En tant que technologie d’interface, les API permettent aux entreprises de modulariser leurs systèmes pour faciliter le remplacement et les mises à niveau », explique-t-elle. « Les API servent également de technologie d’autorisation qui accorde aux personnes extérieures un accès soigneusement dosé aux ressources internes. Ces fonctions permettent non seulement à une entreprise de reconfigurer rapidement ses systèmes en fonction des problèmes et des opportunités, mais aussi aux personnes extérieures de s’appuyer sur l’immobilier numérique de l’entreprise. »

Comment les entreprises inversées créent de la valeur

Ces investissements ont porté leurs fruits, comme le montre l’enquête de PwC. Les leaders informatiques sont plus susceptibles de constater une amélioration des performances financières, ainsi qu’une plus grande innovation et productivité.

Les responsables informatiques peuvent également contribuer à faire évoluer leur organisation vers une stratégie de plateforme, qui permet de créer de la valeur au-delà des murs de l’entreprise. Dans le monde numérique des années 2020, une plus grande partie de la valeur provient de l’extérieur de l’entreprise, ce qui est rendu possible par une structure technologique appropriée, écrivent Marshall W. Van Alstyne et Geoffrey G. Parker dans la Harvard Business Review.

Ce modèle émergent, que les coauteurs appellent une « entreprise inversée », repose sur une stratégie de plateforme. Cela signifie « fournir les outils et le marché pour aider les partenaires à se développer ». En revanche, les entreprises en place utilisent généralement la transformation numérique pour améliorer l’efficacité de leurs opérations actuelles.

Comment résoudre ce problème ? « Les investissements numériques doivent mettre la firme en place pour établir des partenariats avec les utilisateurs, les développeurs et les commerçants, à l’échelle, en mettant l’accent sur la création de valeur, ce qui est le fondement de l’inversion de la firme. »

Les coauteurs, dans la Harvard Business Review, citent une étude portant sur 179 entreprises qui confirme l’efficacité de ce modèle inversé. Les entreprises qui ont utilisé des interfaces de programmation d’applications (API) pour ouvrir leurs services à des partenaires ou clients extérieurs « ont connu une croissance moyenne de 38 % sur 16 ans ».

« En tant que technologie d’interface, les API permettent aux entreprises de modulariser leurs systèmes pour faciliter le remplacement et les mises à niveau », expliquent-ils. « Les API servent également de technologie d’autorisation qui accorde aux personnes extérieures un accès soigneusement dosé aux ressources internes. Ces fonctions permettent non seulement à une entreprise de reconfigurer rapidement ses systèmes en fonction des problèmes et des opportunités, mais aussi aux personnes extérieures de s’appuyer sur l’immobilier numérique de l’entreprise. »

Porter l’engagement au-delà de l’informatique

Les cadres, les gestionnaires et les professionnels de l’informatique joueront un rôle de premier plan au sein de leur entreprise. Les chefs d’entreprise n’en attendent pas moins.

Sur la base des résultats de ces enquêtes qui reflètent les gains que les équipes informatiques peuvent apporter, les analystes du secteur formulent plusieurs recommandations.

L’entreprise devra tout d’abord être engagée bien au-delà de l’informatique. « Les responsables technologiques devraient engager leurs pairs de manière proactive », recommande Jenny Koehler de PwC.

Il faudra ensuite pouvoir tirer parti de l’effet de réseau, expliquent les analystes. « Parmi les entreprises inversées, les effets de réseau qui apparaissent lorsque les partenaires créent de la valeur les uns pour les autres sont une source majeure de croissance des actifs incorporels » affirment Marshall W. Van Alstyne et Geoffrey G. Parker. « La capacité à coordonner la création et l’échange de valeur (d’utilisateur à utilisateur, de partenaire à partenaire et de partenaire à utilisateur) est l’une des façons dont les entreprises traditionnelles se transforment. Cela permet également de changer d’échelle. La transformation d’atomes en bits améliore les marges et la portée. La transformation de l’intérieur vers l’extérieur amplifie les idées et les ressources. »

Enfin, les analystes portent leur attention sur l’accélération du cloud. « Alignez sur la promesse du cloud les parties prenantes de votre entreprise, en fonction du secteur dans lequel vous évoluez et du stade où vous en êtes dans votre parcours », recommande Jenny Koehler. « Cela nécessite de faire des choix spécifiques sur la façon dont le cloud contribuera à différencier l’entreprise – quelles capacités numériques et technologiques vous développez, les problèmes des clients que vous résoudrez et le rôle que votre entreprise joue dans le secteur ou d’autres écosystèmes. »

Source : ZDNet.com

2022-01-03 14:55:01

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page