Monde

posez vos questions à notre journaliste sur le soulèvement réprimé dans le sang


Au lendemain des troubles les plus importants qu’ait connus le pays depuis son indépendance, le président kazakh, Kassym-Jomart Tokaïev, a affirmé, ce matin, que « l’ordre constitutionnel a été largement rétabli », tout en précisant, dans un communiqué, que les opérations se poursuivraient « jusqu’à la destruction totale des [manifestants] ». Il a ensuite donné pour consigne aux policiers et militaires d’ouvrir « le feu sans avertissement ».

2022-01-07 13:34:31

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page