Monde

naissance d’un géant européen de la batterie électrique


L’usine de batteries du groupe suédois Northvolt, en construction à Skelleftea, en Suède, en décembre 2021. NORTHVOLT / AFP Il y a une dizaine d’années, l’avenir s’annonçait morose à Skelleftea. Dans la commune de 71 500 habitants, de taille équivalente à la Corse, à 800 kilomètres au nord de la capitale, Stockholm, la plupart des mines avaient fermé. Celles qui produisaient encore des minéraux avaient remplacé les hommes par des machines. En quête d’un avenir plus radieux, les jeunes partaient vers le sud. Dans un sursaut, en 2015, la municipalité s’était fixé l’objectif d’atteindre 80 000 habitants d’ici à 2030. « Mais nous savions que ce serait très dur », admet aujourd’hui la directrice des services municipaux, Kristina Sundin Jonsson. Lire aussi Article réservé à nos abonnés La Suède, le royaume où les start-up se transforment en licornes C’était sans compter le miracle qui se produisit à l’automne 2017, quand la compagnie Northvolt, créée deux ans plus tôt à Stockholm, choisit Skelleftea, parmi 40 communes suédoises, pour y installer sa « gigafactory » de batteries électriques. Au début, les gens du coin n’y crurent qu’à moitié. La butte qui surplombe le chantier, à l’est de la ville, a été rebaptisée « la colline des sceptiques ». Les habitants ont pris l’habitude d’y grimper pour suivre la progression des travaux. D’abord, il a fallu couper les arbres sur une zone grande comme 280 terrains de football, puis aplanir le terrain à coups d’explosifs. Le 15 octobre 2019, la construction des bâtiments a enfin pu commencer. Deux ans plus tard, les premières cellules de batteries, de la taille d’une cassette VHS, vont pouvoir sortir de l’usine. Northvolt a annoncé par communiqué, mercredi 29 décembre 2021, avoir assemblé sa première cellule de batteries électriques « la nuit dernière ». D’abord, le groupe suédois en produira 16 gigawattheures (GWh) par an, de quoi équiper 300 000 véhicules électriques chaque année. En 2023, la capacité de stockage doublera, pour atteindre, dans quelques années, 60 GWh, soit la possibilité d’équiper un million de véhicules électriques chaque année, faisant de Northvolt1 la plus grosse usine de batteries électriques en Europe, dont la liste des clients inclut Volkswagen, BMW, Scania ou Volvo Cars. « Impact majeur pour le monde » Fredrik Hedlund, vice-président de Northvolt, assure la visite. Cet ancien directeur stratégie chez Sony Mobile, natif du sud de la Suède, a débarqué à Skelleftea en juin, avec sa femme et le plus jeune de leurs trois enfants. Pendant un an et demi, il a supervisé la construction de l’usine de batteries de Volkswagen, à Salzgitter, au sud de Hanovre, lancée dans le cadre d’un partenariat avec Northvolt en 2019. Au printemps, le suédois a revendu ses parts au constructeur allemand, qui compte aussi parmi ses principaux actionnaires. Il vous reste 77.01% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

2022-01-04 00:59:34

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page