AFRIQUE

Mustafa Sanalla, l’indétrônable patron du pétrole libyen – Jeune Afrique


À la tête de la compagnie pétrolière nationale depuis 2014, il est un interlocuteur privilégié à Tripoli et à l’étranger. On lui doit la renaissance de l’extraction de l’or noir, manne financière cruciale pour le pays. N’en déplaise à son ministre de tutelle, Mohamed Aoun, avec qui la guerre est ouverte.

À deux reprises en moins de trois mois, le ministre des Hydrocarbures a voulu sa peau. Les deux fois, il a échoué. Le 18 octobre, Mohamed Aoun a demandé que Mustafa Sanalla soit démis de ses fonctions de président de la National Oil Corporation (NOC) ainsi que l’ouverture d’une enquête administrative, l’accusant de n’avoir pas demandé les autorisations nécessaires auprès de son ministère avant d’entreprendre des négociations contractuelles.
Le ministre de tutelle de la compagnie pétrolière avait déjà réclamé sa suspension le 29 août, lui reprochant de voyager à l’étranger sans l’en informer.

Soutenu par le Premier ministre


Sarah Vernhes
2022-01-05 11:26:06

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page