Sport

Michut, Simons… les jeunes pour relancer l’équipe?



Les entrées en jeu de Xavi Simons et Edouard Michut ont bien aidé au PSG à décrocher le match nul à Lyon (1-1), dimanche. Elles offrent aussi une alternative à Mauricio Pochettino pour amorcer une concurrence.Un vent de fraîcheurLes suiveurs du PSG avaient déjà aperçu leurs visages lors des matchs de Youth League ou pendant la préparation estivale. Ils avaient aussi noté leurs noms dans les groupes de Mauricio Pochettino. Mais les jeunes n’ont jamais vraiment réussi à se frayer une place sur le terrain au milieu des stars de l’équipe. C’est donc une rareté d’avoir vu Xavi Simons et Edouard Michut en Ligue 1 sur le terrain de Lyon (1-1), dimanche. Les deux jeunes n’avaient pas encore joué en championnat cette saison après y avoir fait leurs débuts la saison dernière. Les milieux ont même enchaîné puisqu’ils avaient joué six jours plus tôt en Coupe de France face à Vannes. Dimanche, leur entrée en jeu a apporté un vrai plus à une équipe parisienne qui ronronnait. L’égalisation est même venue d’un centre de Michut, mal repris par Simons, puis converti par Thilo Kehrer. A l’issue de la rencontre, Marco Verratti a poussé pour les revoir en Ligue 1. »Les changements sont faits pour ça, pour apporter de la fraîcheur, a rappelé Pochettino, dimanche à l’issue du match. Ils ont apporté à cette équipe de l’enthousiasme, de l’énergie. Après soixante-dix minutes, on en avait besoin. »Une nouvelle concurrence dans l’entrejeuHormis Marco Verratti, indiscutable quand il n’est pas blessé, aucun autre milieu parisien ne crève l’écran cette saison. Entrés en jeu en même temps (69e) à la place Leandro Paredes et Ander Herrera, Michut et Simons ont apporté un vrai plus dans l’envie et l’engagement. Ils offrent de nouvelles alternatives à Mauricio Pochettino en vue notamment de l’enchaînements des matchs à venir. Jusqu’ici, l’entraîneur parisien faisait davantage confiance à un autre jeune, Junior Dina Ebimbe (21 ans), qui a participé à douze rencontres toutes compétitions confondues cette saison.Dimanche, il n’a pas été insensible aux performances de Michut et Simons qui ont appprté un peu d’allant à une équipe qui gagne beaucoup sans convaincre dans le style. « On est super contents quand on rentre dans des matchs comme ça, a déclaré Edouard Michut en zone mixte. Il fallait essayer d’apporter quelque chose de nouveau et aujourd’hui, je pense qu’on a su le faire avec Xavi Simons. Quand ces moments-là arrivent, on ne peut être que contents. »Quel avenir pour les jeunes?Les jeunes talentueux (Simons, Michut, Bitshiabu, Yansané, Gharbi, Lavallée…) ne manquent pas dans l’effectif parisien. S’ils apparaissent régulièrement l’effectif, leur temps de jeu ne décolle pas vraiment et entretient le doute sur leur avenir dans leur club formateur. Ces dernières saisons, le club a laissé partir de nombreuses joueurs de son centre de formation libres (Coman, Aouchiche, Kouassi) ou pour remplir les caisses (Nkunku, Diaby, Nsoki, Weah, Zagre, Adli, Edouard, Ikoné), envoyant ainsi l’image d’un horizon bouché pour les jeunes.Et cette génération? En fin de contrat en juin, Simons n’a pas encore prolongé, tout comme Ismaël Gharbi (17 ans, trois matchs avec les pros cette saison) qui n’a jamais évolué en Ligue 1. Considéré comme un très grand potentiel, Bitshiabu a signé son premier contrat pro l’été dernier et s’est engagé jusqu’en 2024. Les prochains mois et leur potentielle utilisation par Pochettino seront peut-être décisifs sur certains éléments de la jeune garde.

2022-01-10 11:12:37

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page