Sport

Les révélations en D1B: Koki Saito, une autre perle japonaise à Lommel – Foot national



La marche triomphale de l’Union en 1B la saison dernière montre que l’on peut aussi trouver des joueurs avec du potentiel en deuxième division belge. Nous en présentons cinq. Le dernier joueur dont on vous est celui d’un Japonais qui espère bien se faire un nom en Belgique comme Junya Ito, Kaoru Mitoma ou Ryota Morioka.
L’hiver dernier, Koki Saito, seulement âgé de 20 ans, paraphait un contrat jusqu’en 2025 avec Lommel. L’international junior japonais est connu dans son pays natal puisqu’il fut l’un des hommes forts du FC Yokohama qui a été promu en 2019 en J-League.L’attaquant est également le premier Japonais à porter le maillot du club limbourgeois. Certains médias affirment que le club aurait dépensé 2,2 millions d’euros pour s’attacher ses services. Grâce au soutien et aux ambitions du riche City Football Group, Lommel a pu se permettre cette dépense un peu folle pour les normes de la D1B.D’un autre côté, le prix d’achat montre aussi le décideurs sont convaincus de l’énorme potentiel de ce jeune attaquant. Le City Football Group, actionnaire majoritaire du Lommel SK, possède également une part dans le Yokohama Marinos, partenaire urbain de l’ancienne équipe de Saito.Le joueur japonais a été aussi dans le viseur du voisin de Saint-Trond pendant un certain temps. Saito a même visité les installations du Stayen après un entretien avec le PDG japonais, mais le transfert ne s’est pas concrétisé.Cela fait quelques années que les Japonais, grâce à leur grosse mentalité, sont très populaires dans notre ligue, comme en attestent les réussites de Ryota Morioka, Junya Ito et récemment Kaoru Mitoma. Peut-être que Saïto sera le prochain sur cette liste.Fiche Koki Saito°10 augustus 2001Matches disputés en D1B 2021/22: 13Goals: 3Assists: 1

L’hiver dernier, Koki Saito, seulement âgé de 20 ans, paraphait un contrat jusqu’en 2025 avec Lommel. L’international junior japonais est connu dans son pays natal puisqu’il fut l’un des hommes forts du FC Yokohama qui a été promu en 2019 en J-League.L’attaquant est également le premier Japonais à porter le maillot du club limbourgeois. Certains médias affirment que le club aurait dépensé 2,2 millions d’euros pour s’attacher ses services. Grâce au soutien et aux ambitions du riche City Football Group, Lommel a pu se permettre cette dépense un peu folle pour les normes de la D1B.D’un autre côté, le prix d’achat montre aussi le décideurs sont convaincus de l’énorme potentiel de ce jeune attaquant. Le City Football Group, actionnaire majoritaire du Lommel SK, possède également une part dans le Yokohama Marinos, partenaire urbain de l’ancienne équipe de Saito.Le joueur japonais a été aussi dans le viseur du voisin de Saint-Trond pendant un certain temps. Saito a même visité les installations du Stayen après un entretien avec le PDG japonais, mais le transfert ne s’est pas concrétisé.Cela fait quelques années que les Japonais, grâce à leur grosse mentalité, sont très populaires dans notre ligue, comme en attestent les réussites de Ryota Morioka, Junya Ito et récemment Kaoru Mitoma. Peut-être que Saïto sera le prochain sur cette liste.

2022-01-10 07:00:01

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page