Foot

le président Ganaye « bien conscient » de l’hostilité des supporters nancéiens envers Albert Cartier



Zapping Foot National Top 10 des vainqueurs de la Coupe de France La mission s’annonce rude pour Albert Cartier. Nommé entraîneur de l’AS Nancy Lorraine ce mardi, le technicien de 61 ans a pour mission de sauver le club lorrain de la relégation en National. Bon dernier de Ligue 2, Nancy pointe effectivement à huit longueurs du barragiste, Bastia. Engagé pour les six prochains mois de la saison (+1 en option en cas de maintien), l’ancien entraîneur du FC Metz ou de Sochaux va également devoir composer avec l’hostilité de certains supporters locaux à son égard. Pas plus tard que dimanche lors du 16e de finale de Coupe de France contre Rennes à Marcel-Picot, une banderole « Cartier, non merci » a été aperçue dans les tribunes. « J’ai bien conscience que la réaction première de certains supporters ne sera pas forcément positive en raison de son passé de joueur et d’entraîneur chez le rival messin, a d’ailleurs reconnu le président des Rouge et Blanc, Gauthier Ganaye. Cette nomination intervient à un moment de la saison où nous n’avons plus le droit à l’erreur. Je ne prends pas cette décision dans l’espoir de devenir populaire, je prends cette décision car j’estime qu’Albert est l’homme de la situation. Il va nous apporter rigueur, discipline, organisation et fighting spirit. Il a une longue carrière de joueur sous les couleurs de l’ASNL et j’ai senti combien il lui était cher de remplir cette mission », a ajouté le dirigeant lorrain au sujet de la nomination d’Albert Cartier, troisième coach nancéien de la saison après Daniel Stendel (remercié fin septembre) et Benoît Pedretti.Pour résumerLa mission s’annonce rude pour Albert Cartier. Nommé entraîneur de l’AS Nancy Lorraine ce mardi, le technicien de 61 ans a pour mission de sauver le club lorrain de la relégation en National. Bon dernier de Ligue 2, Nancy pointe effectivement à huit longueurs du barragiste, Bastia. Engagé pour les six prochains mois de la saison (+1 en option en cas de maintien), l’ancien entraîneur du FC Metz ou de Sochaux va également devoir composer avec l’hostilité de certains supporters locaux à son égard. Pas plus tard que dimanche lors du 16e de finale de Coupe de France contre Rennes à Marcel-Picot, une banderole « Cartier, non merci » a été aperçue dans les tribunes.

2022-01-04 15:31:00

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page