Monde

La justice australienne ordonne la libération de Novak Djokovic, en rétention depuis cinq jours pour raisons sanitaires


Les parents de Novak Djokovic participent à une manifestion de soutien à leur fils, le 9 janvier 2022 à Belgrade. OLIVER BUNIC / AFP La justice australienne a entendu les arguments de Novak Djokovic. Lundi 10 janvier, le juge chargé de l’audience judiciaire concernant le visa du numéro un du tennis mondial a ordonné sa libération. Novak Djokovic, qui s’est vu refuser par le gouvernement australien le droit de participer à l’Open d’Australie pour raison sanitaire, est retenu depuis cinq jours dans un centre pour migrants à Melbourne. Le juge Anthony Kelly a ordonné la libération de Novak Djokovic dans les trente minutes et a exigé la restitution de son passeport et de l’ensemble de ses documents de voyage. Lire aussi Covid-19 : revers perdant pour Novak Djokovic Les avocats du gouvernement fédéral ont prévenu la cour que le ministre de l’immigration se réservait le droit d’exercer son pouvoir personnel de révoquer le visa du joueur serbe. « Qu’est-ce que cet homme aurait pu faire de plus ?  » Devant le tribunal, ses avocats ont assuré que le joueur de tennis bénéficiait d’une exemption de vaccination en raison d’une récente infection au Covid-19, et qu’il pouvait donc entrer dans le pays. « Qu’est-ce que cet homme aurait pu faire de plus ? », a souligné le juge Anthony Kelly. Reconnaissant être un peu « nerveux », le magistrat a estimé que le Serbe avait fourni des preuves émanant « d’un professeur et d’un médecin éminemment qualifié » concernant sa demande de dispense médicale. Lire aussi Open d’Australie : « Il y a un sentiment de toute-puissance chez Novak Djokovic » Ses avocats affirment que Novak Djokovic a été testé positif au Covid-19 le 16 décembre. Il a cependant assisté, le lendemain à Belgrade, en Serbie, sans masque, à une cérémonie en l’honneur de jeunes joueurs serbes. L’Open d’Australie, où Djokovic ambitionne de s’offrir un 21e titre d’un tournoi du Grand Chelem qui le placerait au sommet de l’histoire du tennis, devant ses deux rivaux historiques, Roger Federer et Rafael Nadal, débute dans sept jours. Le Monde

2022-01-10 06:56:24

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page