Sport

Des « petites Sagan » au « tsunami » : les célébrations originales de victoires de Wout van Aert – Cyclisme



Lors de la célébration de son cinquième titre de champion de Belgique, Wout van Aert a fait un geste spécial juste avant de franchir la ligne d’arrivée : un soi-disant tsunami. Cependant, ce n’est pas la première fois que la Campinois signe ses succès d’une façon originale. On revient sur celles-ci.
Cross de Gavere et d’Hamme en 2015Lorsque nous avons interviewé Wout van Aert, alors âgé de 21 ans, pour Sport/Foot Magazine en novembre 2015, nous lui avons parlé de ses deux gestes de victoire des semaines précédentes, à Gavere et à Hamme, où le Campinois a imité la position d’Hulk (les bras écartés) comme Peter Sagan jadis et un geste du film « le Loup de Wall Street » (en se frappant la poitrine). Du moins, c’est ce que nous soupçonnions.WVA nous l’a confirmé aussi, mais a aussi immédiatement corrigé : « C’étaient des petites Sagan. Avant Gavere, j’avais déjà cette idée en tête, mais sur le moment, je n’osais pas vraiment le faire. J’avais peur de paraître trop arrogant, alors je l’ai faite de façon pas trop démonstrative, même à Hamme. Je suis Wout van Aert, pas un casse-cou comme Sagan. Je ne veux pas être perçu comme un dikke nek. Les gens disent déjà que le cross est ennuyeux parce que je gagne très souvent. Si je devais montrer que je suis l’homme avec des gestes de victoire trop ostensibles, alors peut-être que cela n’améliorerait pas la perception que l’on a de moi. Et surtout : il faut continuer à respecter ses adversaires. »Cela ne l’a pas empêché de célébrer d’autres de ses victoires d’une manière particulière dans les semaines et les années qui suivront. Petit passage en revue. Wout Van Aert petit Hulk, un peu comme Sagan sur le Tour de France 2013. Mais une célébration plus modeste. A l’époque, le Campinois n’était pas au-dessus du champion slovaque comme aujourd’hui. © belgaLe loup de Hamme. Wout Van Aert célèbre sa victoire en mimant le geste de Matthew McConaughey dans le Loup de Wall Street. © belgaCross Spa-Francorchamps, décembre 2015Après une véritable démonstration près du plus beau circuit du monde, Van Aert porte le vélo en l’air à la manière de Paul Herijgers, double champion de Belgique et champion du monde dans les années 90, mais qui surtout vient aussi d’Herentals.Pour célébrer sa victoire au cross de Francorchamps en 2015, Wout Van Aert porte son vélo. Une célébration que faisait un autre coureur d’Herentals, Paul Herigers. Le champion du monde double champion de Belgique dans les années 90 a vu son geste être repris aussi par d’autres coureurs sur route comme Tim Wellens sur le Giro 2016 et naturellement Philippe Gilbert après son exploit monumental sur le Tour des Flandres 2017. © belgaChampionnat de Belgique de cyclo-cross à Lille, janvier 2016Le citoyen d’Herentals célèbre son premier titre de champion de Belgique chez les professionnels en saluant son public à Lille, déjà sur un parcours sableux. Il ne sait pas encore que quatre autres maillots tricolores viendront garnir son armoire.Premier titre de champion de Belgique pour Wout Van Aert à Lille en 2016. A l’époque, il y avait déjà beaucoup de sable sur le circuit. © belgaCross d’Heusden-Zolder, décembre 2016Wout van Aert, dans son maillot de champion du monde, regarde en arrière à Heusden-Zolder comme un indien scrutant au loin l’ennemi. Un coup de gueule à l’encontre de Mathieu van der Poel qui avait signé sa victoire trois jours auparavant à Diegem, avec un petit saut sur un pont, et qui n’a terminé que 14ème à Heusden-Zolder après beaucoup de malchance. Il effectuera de nouveau aussi le petit coup de poing sur le torse façon « Loup de Wall Street ».Wout Van Aert regarde derrière lui où sont ses adversaire. Personne n’a rivalisé avec lui ce jour de décembre à Heusden-Zolder et certainement pas Mathieu van der Poel, 14e, à qui est adressé le geste de WVA. © belgaWout Van Aert refait la célébration du Loup de Wall Street qu’il avait déjà effectuée à Hamme en 2015. © belgavan der Poel devance Van Aert lors de la manche de Superprestige de Diegem et célèbre sa victoire avec un petit saut sur un pont avant l’arrivée. Un geste que n’avait que moyennement apprécié son rival.Championnat de Belgique de cyclo- cross d’Ostende, janvier 2017Au championnat de Belgique 2017, Wout van Aert, après une énième démonstration, sort son arme, l’opposition est mise à terre au sens figuré. Il portera aussi son vélo à l’arrivée à la façon de Paul Herijgers.A Ostende en 2017, Wout Van Aert a dégainé son arme pour mettre ses adversaires ventre dans le sable. © belgaChampionnat de Belgique de Coxyde, janvier 2018L’année suivante, au championnat de Belgique de Coxyde, pour son troisième titre national, Wout van Aert déploie ses ailes, en référence à son nouveau sponsor Red Bull.En 2018, à Coxyde, l’aigle Van Aert s’est de nouveau envolé sur le championnat national. L’occasion d’un clin d’oeil à son nouveau sponsor. © belgaChampionnat du monde de cyclo-cross à Valkenburg, février 2018Ce dimanche, à Middelkerke, Wout van Aert a levé cinq doigts en l’air à l’arrivée. En 2018, il en avait montré trois à Valkenburg, pour signifier son troisième titre mondial chez les pros. Une victoire après une démonstration dans la boue dans le Royaume néerlandais de Mathieu van der Poel.Trois à la suite pour Van Aert sur les championnats du monde. © belgaStrade Bianche, août 2020 et manche de Coupe du monde de Termonde, décembre 2021Wout van Aert a-t-il un penchant pour le métal ? Peut-être, parce que tant à l’arrivée des Strade Bianche de 2020 (qui marquait son retour au plus haut niveau après son grave accident à Pau sur le Tour 2019) que lors de la manche de Coupe du monde à Termonde, il a effectué le signe des cornes (du diable), geste d’approbation et de complicité entre les fans qui est très répandu lors des concerts de métal. En août 2020, après l’interruption pandémique, Wout Van Aert marque son retour au plus haut niveau après sa grave chute lors du Tour de France 2019. Il remportera Milan-San Remo au sprint contre Julian Alaphilippe une semaine plus tard. © belgaA Termonde, la boue a remplacé la poussière blanche de Sienne, mais les cornes du diables sont de nouveau présentes à l’arrivée en signe de victoire. © belgaCross de Lille, février 2020Pour sa première victoire après sa lourde chute sur le Tour 2019, le Campinois était très ému au moment de franchir la ligne, se remémorant sans doute toutes les heures passées pendant sa longue rééducation.A Lille en 2020, Wout Van Aert renoue avec la victoire après sa grave blessure encourue lors d’une chute sur le contre-la-montre de Pau au dernier Tour de France. Le citoyen d’Herentals était forcément ému au moment de couper la ligne. © belgaChampionnat de Belgique de cyclo-cross à Meulebeke, janvier 2021De grandes émotions pour WVA après le championnat national de Meulebeke l’année dernière. Six jours avant, sa femme Sarah mettait au monde le petit Georges avec quelques complications. Logiquement, Van Aert célébrait son quatrième titre national en mettant le pouce dans la bouche.Quelques jours avant le championnat de Belgique de Meulebeke en 2021, le petit Georges vient de voir le jour. C’est donc à lui que le jeune papa dédie logiquement son quatrième sacre national. © belgaVictoire d’étape sur le Mont Ventoux lors du Tour de France, juillet 2021Un geste de victoire qui revient souvent, comme ici à Malaucène, après sa mémorable victoire d’étape sur le Tour : debout sur les pédales, bras écartés.Le Mont Ventoux : sans doute la victoire la plus marquante de la carrière de Wout Van Aert. © belgaCross de Loenhout, décembre 2021Lors du cross de Loenhout, Wout van Aert a tapé du poing sur le coeur et a pointé ensuite son index vers la caméra, comme s’il voulait saluer quelqu’un de spécial. Mais selon son explication, ce n’était pas le cas : « Pourquoi ai-je fait cela ? Aucune idée. En fait, je n’ai pas eu d’inspiration. »null © belgaCross d’Herentals, janvier 2022Van Aert a célébré sa victoire dans son jardin à Herentals avec un mouvement de boxe : d’abord un crochet du gauche, puis un du droit avant un uppercut. « J’y avais pensé avant et cela me semblait amusant », a-t-il déclaré après coup.Crochet du gauche, crochet du droit, uppercut: Wout Van Aert a de nouveau mis au tapis tout le monde sur ses terres d’Herentals. Le 8e succès de saison de labourés en 2021. © belgaChampionnat de Belgique de cyclo-cross de Middelkerke, janvier 2022Avant le championnat de Belgique de cyclo-cross de Middelkerke, Wout van Aert a réfléchi pendant toute une semaine à une célébration de victoire originael. En fin de compte, c’est devenu un… tsunami : un high five (en référence à son cinquième titre belge), pour ensuite retirer sa main et refaire le mouvement de la vague. Selon Van Aert, il s’agit d’une « blague idiote datant de l’époque de l’école ».Wout Van Aert reçu 5 sur 5 à Middelkerke. Grandissime favori, il a de nouveau fait largement honneur à ce statut. © belgaUn an plus tôt, papa Wout dédiait son succès sur le championnat national au petit Georges qui venait de naître. Un an plus tard, il est déjà un spectateur assidu des exploits de son champion de père. © belga

Lorsque nous avons interviewé Wout van Aert, alors âgé de 21 ans, pour Sport/Foot Magazine en novembre 2015, nous lui avons parlé de ses deux gestes de victoire des semaines précédentes, à Gavere et à Hamme, où le Campinois a imité la position d’Hulk (les bras écartés) comme Peter Sagan jadis et un geste du film « le Loup de Wall Street » (en se frappant la poitrine). Du moins, c’est ce que nous soupçonnions.WVA nous l’a confirmé aussi, mais a aussi immédiatement corrigé : « C’étaient des petites Sagan. Avant Gavere, j’avais déjà cette idée en tête, mais sur le moment, je n’osais pas vraiment le faire. J’avais peur de paraître trop arrogant, alors je l’ai faite de façon pas trop démonstrative, même à Hamme. Je suis Wout van Aert, pas un casse-cou comme Sagan. Je ne veux pas être perçu comme un dikke nek. Les gens disent déjà que le cross est ennuyeux parce que je gagne très souvent. Si je devais montrer que je suis l’homme avec des gestes de victoire trop ostensibles, alors peut-être que cela n’améliorerait pas la perception que l’on a de moi. Et surtout : il faut continuer à respecter ses adversaires. »Cela ne l’a pas empêché de célébrer d’autres de ses victoires d’une manière particulière dans les semaines et les années qui suivront. Petit passage en revue. Après une véritable démonstration près du plus beau circuit du monde, Van Aert porte le vélo en l’air à la manière de Paul Herijgers, double champion de Belgique et champion du monde dans les années 90, mais qui surtout vient aussi d’Herentals.Le citoyen d’Herentals célèbre son premier titre de champion de Belgique chez les professionnels en saluant son public à Lille, déjà sur un parcours sableux. Il ne sait pas encore que quatre autres maillots tricolores viendront garnir son armoire.Wout van Aert, dans son maillot de champion du monde, regarde en arrière à Heusden-Zolder comme un indien scrutant au loin l’ennemi. Un coup de gueule à l’encontre de Mathieu van der Poel qui avait signé sa victoire trois jours auparavant à Diegem, avec un petit saut sur un pont, et qui n’a terminé que 14ème à Heusden-Zolder après beaucoup de malchance. Il effectuera de nouveau aussi le petit coup de poing sur le torse façon « Loup de Wall Street ».van der Poel devance Van Aert lors de la manche de Superprestige de Diegem et célèbre sa victoire avec un petit saut sur un pont avant l’arrivée. Un geste que n’avait que moyennement apprécié son rival.Au championnat de Belgique 2017, Wout van Aert, après une énième démonstration, sort son arme, l’opposition est mise à terre au sens figuré. Il portera aussi son vélo à l’arrivée à la façon de Paul Herijgers.L’année suivante, au championnat de Belgique de Coxyde, pour son troisième titre national, Wout van Aert déploie ses ailes, en référence à son nouveau sponsor Red Bull.Ce dimanche, à Middelkerke, Wout van Aert a levé cinq doigts en l’air à l’arrivée. En 2018, il en avait montré trois à Valkenburg, pour signifier son troisième titre mondial chez les pros. Une victoire après une démonstration dans la boue dans le Royaume néerlandais de Mathieu van der Poel.Wout van Aert a-t-il un penchant pour le métal ? Peut-être, parce que tant à l’arrivée des Strade Bianche de 2020 (qui marquait son retour au plus haut niveau après son grave accident à Pau sur le Tour 2019) que lors de la manche de Coupe du monde à Termonde, il a effectué le signe des cornes (du diable), geste d’approbation et de complicité entre les fans qui est très répandu lors des concerts de métal. Pour sa première victoire après sa lourde chute sur le Tour 2019, le Campinois était très ému au moment de franchir la ligne, se remémorant sans doute toutes les heures passées pendant sa longue rééducation.De grandes émotions pour WVA après le championnat national de Meulebeke l’année dernière. Six jours avant, sa femme Sarah mettait au monde le petit Georges avec quelques complications. Logiquement, Van Aert célébrait son quatrième titre national en mettant le pouce dans la bouche.Un geste de victoire qui revient souvent, comme ici à Malaucène, après sa mémorable victoire d’étape sur le Tour : debout sur les pédales, bras écartés.Lors du cross de Loenhout, Wout van Aert a tapé du poing sur le coeur et a pointé ensuite son index vers la caméra, comme s’il voulait saluer quelqu’un de spécial. Mais selon son explication, ce n’était pas le cas : « Pourquoi ai-je fait cela ? Aucune idée. En fait, je n’ai pas eu d’inspiration. »Van Aert a célébré sa victoire dans son jardin à Herentals avec un mouvement de boxe : d’abord un crochet du gauche, puis un du droit avant un uppercut. « J’y avais pensé avant et cela me semblait amusant », a-t-il déclaré après coup.Avant le championnat de Belgique de cyclo-cross de Middelkerke, Wout van Aert a réfléchi pendant toute une semaine à une célébration de victoire originael. En fin de compte, c’est devenu un… tsunami : un high five (en référence à son cinquième titre belge), pour ensuite retirer sa main et refaire le mouvement de la vague. Selon Van Aert, il s’agit d’une « blague idiote datant de l’époque de l’école ».

2022-01-10 09:27:01

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page