Tech

Cryptomonnaie : Binance lance un programme d’audit pour mieux protéger ses utilisateurs


Le géant de l’échange de cryptomonnaies Binance a annoncé ce jeudi le lancement de Project Shield, le dernier niveau de protection conçu pour protéger les utilisateurs de Binance et leur donner accès à des projets sécurisés. Project Shield est le troisième plan mis en place du côté de Binance pour fournir une plus grande sécurité à ceux qui utilisent la place de marché après avoir rendu leur programme de recherche et d’enquêtes de sécurité et leur outil de sécurité accessibles aux utilisateurs. Selon Binance, Project Shield doit déboucher sur un audit approfondi des projets par rapport à des normes strictes de sécurité, de conformité juridique et réglementaire et des examens continus des performances.

La place de marché, basée à Singapour, affirme que c’est la première fois qu’une plateforme spécialisée dans les cryptomonnaies met en place ce niveau de protection. Les projets audités sont basés sur les normes de jetons BEP-20 et ERC-20 qui s’échangent sur la bourse Binance (BEP-20 étant la norme de jeton pour créer des monnaies sur la plateforme Smart Chain de Binance, tandis que ERC-20 est la norme utilisée pour tous les contrats intelligents sur la blockchain Ethereum pour administrer les jetons). Binance a toutefois noté dans son annonce que les stablecoins et les jetons du réseau principal ne sont pas inclus dans son programme.

Binance indique que les sociétés de sécurité de la blockchain CertiK et PeckShield aideront à fournir des « audits de sécurité approfondis » lors de l’examen des tokens de projet qui sont cotés sur la Bourse, en auditant quelque 150 jetons de projet d’ici la fin de l’année. Parallèlement, Binance indique qu’elle fournira une assistance en matière de sécurité en temps réel aux équipes des projets listés et en cours de listage, en aidant les propriétaires des projets à améliorer et à renforcer les vulnérabilités qui ont pu apparaître à la suite des audits.

Des risques accrus

Selon Changpeng Zhao, PDG et fondateur de Binance, le nombre de personnes qui s’intéressent au marché des cryptomonnaies – et à son potentiel de rentabilité – a augmenté ces dernières années, ce qui rend plus risqué pour un plus grand nombre de personnes, en particulier celles qui n’ont pas les connaissances et les recherches appropriées, d’investir dans ce domaine. Selon lui, le projet Shield offrira des protections à ces utilisateurs. « Avec les normes de sécurité accrues pour les projets, nous pensons que l’industrie deviendra plus saine, ce qui permettra une plus grande adoption de masse dans un avenir proche », affirme-t-il.

Le programme d’audit de Binance est lancé au moment même où les leaders du secteur expriment le besoin de mesures de sécurité accrues et d’une plus grande réglementation. Il intervient également quelques jours après le piratage de la plateforme d’échange AscendEX, qui a entraîné le vol de fonds pour un montant total de 77 millions de dollars sur les chaînes Ethereum (60 millions de dollars), Binance Smart Chain (9,2 millions de dollars) et Polygon (8,5 millions de dollars). La semaine dernière, la Bourse de cryptomonnaies BitMart avait signalé avoir été piratée, pour un montant estimé à 150 millions de dollars de jetons, bien que d’autres chiffres estiment le butin à 200 millions de dollars.

En novembre, Binance a lancé une campagne publicitaire pour aider à guider les discussions réglementaires et à développer et sécuriser davantage les marchés de cryptomonnaies, ce qui a donné lieu à ses 10 droits fondamentaux pour les utilisateurs de cryptomonnaies. « La sécurisation de notre plateforme est l’une de nos principales priorités », indique Tigran Gambaryan, vice-président de la division Global Intelligence and Investigations de Binance en réponse au lancement du projet Shield, ajoutant qu’il aidera à tirer parti des partenaires du secteur et à renforcer ses défenses.

Source : ZDNet.com

2021-12-15 13:34:01

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page